Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 18:31

couv75677443

 

Résumé:

Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l'impulsion de ses nouveaux gérants. A la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent, pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en "meilleur des mondes possibles". Mais c'est bientôt l'enfer en personne qui s'invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d'irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l'âme humaine à se corrompre. 
Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d'une écriture somptueuse d'exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s'effondrer les mondes qu'ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d'échec en refondant sans trêve, sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.

 

 

Mon avis:

Voici un roman qui m'intriguait énormément et je dois admettre que je me suis jetée dessus lorsque je l'ai aperçu dans mon CDI. 

 

Il s'agit de l'histoire de l'histoire de Matthieu et de son ami Libero qui déçus par leurs études de philosophie décident de reprendre un bar en faillite en Corse. Ils arriveront à faire d'un bar "miteux" à une véritable entreprise qui marche. Cependant une certaine avarice commence à envahir les deux amis et lorsque le grand-père de Matthieu, Marcel, disparait leur monde s'effrondre. 

Au niveau de l'histoire je ne peux pas vous en dire plus de peur de vous la gâcher. 

Au fil du roman on se rend compte de l'influence de la philosophie sur Jérôme Ferrari. Le style et l'écriture sont probablement le problème et le bonheur du lecteur, on peut soit se concentrer sur l'écriture de Ferrari qui est juste magnifique mais on peut très bien aussi peiner lors de la simple lecture. Je m'explique, en effet j'ai moi-même eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire pour cause d'un trop grand nombre de personnage, la longueur des phrases et le manque de description.

C'est assez drôle car de nos jours on se plaint plus de trop de descriptions que pas assez mais j'ai eu beaucoup de mal à visualer les personnages et les différencier les uns des autres à part pour Gratas. Je pense que c'est ce qui a fait que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au départ. Mais peu à peu je me suis laissée prendre en particulier par le charme du bar et de ces personnages plus ou moins excentriques. 

 

En bref, ce fût une bonne lecture que je ne conseille pourtant pas à tous malgré la superbe écriture de Jérôme Ferrari qui donne envie de le rencontrer pour voir si le personnage est autant haut en couleur que ses mots. 

 

Note: 13/20

Partager cet article

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • : Bientôt deux ans que je tiens ce blog et j'aime toujours autant partager avec vous mes passions, déception littéraires !
  • Contact

Lectures En Cours

9782330018726

 

couv25301802

 

Recherche

 

 

 

 

blog_se_nourrit_commentaire2.jpg

 

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

 

 

the fault in our stars by aninhat t-d5v9j4b
book-buying-ban

 

Dernier Coup De Coeur !

couv73822958

Chronique ICI !