Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:06

couv16789910

 

 

Résumé:

Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l'a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu'il conduisait en état d'ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l'hopital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s'éviter mais Paradise est une toute petite ville. C'est plus fort qu'eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C'est sans compter sur l'ex petite amie de Caleb, qui n'a pas l'intention de laisser le garçon lui échapper...

 

 

 

Mon avis:

Comme toujours commençons par la couverture. Elle est plutôt belle mais je ne suis pas fan de ce genre pour une raison assez stupide: les gens pensent, en voyant cette couverture, que vous lisez un livre vraiment cul cul la praline ce qui n'est pas le cas ! 

 

Cette histoire comporte deux narrateurs qui se subsititue entre les chapitres.  Paradise raconte donc la vie de Maggie et Caleb qui sont tous les deux liés. Il y a un an Caleb qui était en état d'ivresse a renversé Maggie. Celui-ci a déjà purgé un an de prison et à l'occasion d'être libéré en avance si il effectue des heures de travaux d'intérêt général et se comporte bien. Maggie, elle, peut enfin reprendre le lycée après un an de réeducation cependant elle souhaite partir étudier en Espagne au plus vite pour échapper à Paradise et les souvenirs de son ancienne vie. Malheureusement rien ne se passe comme prévu pour nos deux héros et pire encore ils vont devoir se voir en dehors du lycée... 

 

Maggie est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Au premier abord on pourrait penser que c'est une grande pleurnicharde qui ne souhaite plus s'intégrer et pourtant au fil des pages on se rend compte que c'est le personnage le plus fort de toute l'histoire. Caleb, lui, joue un peu trop le rôle de l'ex tôlard à mon gôut, je veux bien comprendre qu'il a beaucoup souffert là-bas et encore plus quand on a fini le roman mais je ne sais pas je pense que Simone Elkeles a un peu trop exagéré sur ce point. Mais mon personnage coup de coeur de ce roman est Madame Reynolds !!! Je l'ai tout simplement adoré ! Une personnage âgée, dynamique, qui ne se laisse pas abattre et qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense. J'aurais vraiment aimé travailler pour elle comme Maggie. 

 

En bref, ce n'est pas un coup de coeur pour moi même si j'ai passé un très bon moment. J'ai été très contente de pas tomber sur une histoire d'amour bête, simple et cul cul. Il n'y a pas de lourdeur dans ce livre et la fin nous donne envie de vivre à fond. Je ne dirais pas que c'est un hymne à la vie comme Humaine, Vivants ou Je veux vivre mais on peut dire qu'il nous donne un coup de fouet et ça fait du bien au moral ! 

 

Je vous le conseille si vous voulez faire une pause entre la bit-lit et le fantastique, c'est vraiment simple à lire et décontractant. 

 

Note: 14/20

 


 

Trailer du livre en français: (que je n'aime pas)

 

 

Toutes les chroniques ICI

 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 18:15

critique-film-hunger-games.jpg

 

Synopsis:

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les "Tributs" - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s'être rebellée et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. L'unique survivant est déclaré vainqueur.
La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n'est plus désormais qu'une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l'arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l'amour...

 

Mon avis: NE PAS LIRE SI VOUS SOUHAITEZ LIRE LE TOME 1

Alors depuis le temps que j'attendais cette adaptation cinématographique j'y suis allée le jour de sa sortie directement avec d'autres amies lectrices d'Hunger Games. Je dois dire que je ne suis pas déçue même si j'ai quelques petites remarques à faire quand même. 

 

L'histoire est assez bien respecté même si certains passages ou actes importants ont été oubliés, tel que la perte de la jambe de Peeta ou ... Non je ne vais pas vous spoiler à ce point là mais vous verrez par vous même. En bref tout le monde s'y retrouve, je pense que le réalisateur n'a pas voulu faire trop compliqué pour les non lecteurs. 

 

Passons à un point qui m'a vraiment gêné durant le film, il s'agit de la musique, il n'y en a presque pas ! Et ce n'est qu'au moment où il n'y a pas de musique dans un films qu'on se rend compte de son importance. Je ne sais pas pourquoi le réalisateur a décidé de faire ça alors que la BO est superbe ( ex: Safe and Sound de Taylor Swift ou même les musique de la bande annonce juste magnifiques !). Je n'arrive à trouver qu'une raison, donner plus d'angoisse au film. 

 

Pour ce qui est des personnages je n'ai été déçue que par un seul, et malheureusement mon préféré, Peeta... Sans vous spoiler en plus il a vraiment l'air d'un idiot tout au long du film. 

 

Et dernier point négatif LA FIN ! Elle est beaucoup moins grave que dans le livre et peut faire croire au spectateur que tout va bien. C'est vraiment dommage étant donné que beaucoup d'aspects du livre ont été retranscrit à merveille. 

 

Cependant j'ai aimé cette adaptation pour avoir réussi à faire comprendre au spectateur qui n'a pas lu Hunger Games toutes la complexité du monde crée par Suzanne Collins. L'amour est vraiment un second plan de l'histoire, ce qui m'a vraiment soulagé j'avais vraiment peur que ça finisse en histoire d'amour ce qui n'est pas le but du roman. 

 

 

Je vous conseille donc fortement d'aller voir ce film si vous avez lu et aimé Hunger Games et si ce n'est toujours pas le cas lisez le tout de même avant de voir ce film je pense que c'est toujours mieux. Et un dernier conseil: ALLER LE VOIR EN VO ! Franchement les voix en vf me font dresser les poils tellement elles sont affreuses ! 

 

Note: 14/20

 

 

Bande annonce: 


 


Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 20:04

9782707303394FS

 

 

Résumé:

" Qu'est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ? Je ne sais pas. " Une leçon de piano, un enfant obstiné, une mère aimante, pas de plus simple expression de la vie tranquille d'une ville de province. Mais un cri soudain vient déchirer la trame, révélant sous la retenue de ce récit d'apparence classique une tension qui va croissant dans le silence jusqu'au paroxysme final. " Quand même, dit Anne Desbarèdes, tu pourrais t'en souvenir une fois pour toutes. Moderato, ça veut dire modéré, et cantabile, ça veut dire chantant, c'est facile. "

 

Mon avis:

Je devais lire ce livre pour les cours et je dois dire qu'il m'a vraiment intrigué du début à la fin ! 

 

Tout commence par un cours de piano, l'enfant d'Anne ne veut pas apprendre et s'acharne à ne répondre à aucunes questions du professeur. Puis un cri retenti dans la rue, Anne et son enfant sortent afin de voir. Et surprise, un homme a tué sa femme dans la brasserie du coin. A partir de cet évènement Anne va se sentir poussée vers se bar et va rencontrer un homme assez singulier. 

 

Ce roman très court m'a vraiment perturbé, il explique la naissance d'un amour à partir d'un crime, à partir de la curiosité morbide d'Anne en fin de compte. Les habitants commencent peu à peu à parler d'elle sur une soi disant liaison avec cet homme. Elle qui est marié. Sans parler de son enfant, pour lequel elle vit, où son bonheur passe en premier au détriment du sien. 

 

Comme vous le voyez je ne peux pas dire grand chose de ce livre que j'ai vraiment trouvé étrange, l'histoire n'a aucun but mais arrive tout de même à nous faire réfléchir sur la condition humaine. 

 

Je vous conseille donc ce roman si vous aimez les classiques, les histoires platoniques et si vous ne savez pas ce que veut dire Moderato Cantabile bien entendu (il fallait que je la sorte celle-là !)

 

Note: 12/20

 

Toutes les chroniques ICI

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 12:49

georgia-caldera-les-larmes-rouges-1-rc3a9miniscences

 

 

Résumé:

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…

Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?! 

 

Mon avis:

Pour commencer je voulais remercier la blogosphère car c'est grâce à elle que j'ai lu ce livre. Je suis sûre que je n'aurais jamais ce livre sans tous ces bons avis. La couverture, elle, corresponds très bien à l'ambiance du livre même si en ayant vu toutes les illustrations de Georgia Caldera certaines m'ont paru plus appropriées et plus belles. 

 

Nous commençons donc le roman tout de suite dans le feu de l'action avec la tentative de suicide de Cornélia. Qui se réveillera dans un hôpital avec de grandes blessures à l'intérieur de ses poignets, qu'elle ne s'est pas faite. Sans parler de cette voix qu'elle entend sans arrêt et qui l'a incité à sauter du pont, mais dont elle ne parle pas de peur d'être prise pour une folle.  Son père, plus qu'inquiet décide de l'emmener dans une maison de campagne. Cepedant le soit disant homme qui l'a sauvé de la mort lors de sa chute du pont, se trouve aussi dans ce village. Et curieusement elle le croise souvent et et sa peur s'accroît lorsqu'elle se rend compte qu'il n'y a plus seulement une voix dans sa tête mais aussi des hallucinations toutes plus horribles les unes que les autres... 

 

Malheureusement comme vous l'avez remarqué je ne peux pas dire grand chose de l'histoire de peur de tout gâcher. 

 

Cornélia est une personne qu'on pourrait croire faible au premier abord mais qui au fil de l'histoire s'affirme et surtout change. Henri, le mystérieux homme qui l'a sauvé, est tout simplement fascinant comme personnage, on se retrouve à la place de Cornélia et on se pose excatement les mêmes questions qu'elle. 

 

En bref, après plusieurs lectures de fantastiques ou bit-lit, je peux dire que les auteurs francophones n'ont rien à envier aux américains bien au contraire ! Le fait de lire en français permet de bien relever le style de l'auteur contrairement aux romans traduits qui forcément perdent de leur originalité et finissent par tous se ressembler. J'ai tout simplement adoré le style de Georgia Caldera avec un vocabulaire beaucoup plus riche et plus soutenu que de la bit-lit habituelle. J'ai un seul point négatif à donner et qui est vraiment ridicule, mais dès la quatrième de couverture on voit "?!" et qu'on retrouve dans tout le roman, ce qui m'a vraiment choqué étant donné qu'il y a bien eu une correctrice donc voilà, cela passe peut-être dans les BD mais en réalité il est impossible de faire ça dans la langue française. A part ça ce petit oubli ce roman m'a complétement tenu en haleine et je dois dire que j'ai bien fait d'attendre les vacances pour le lire car ce serait vraiment du gâchis de le livre vite il faut prendre son temps pour rentrer pleinement dans l'histoire à mon avis. 

 

J'ai vraiment hâte de rencontrer Georgia Caldera après le salon du livre à l'Antre Monde et surtout de lire la suite ! Alors je connais des personnes qui hésitent à acheter ce livre pour son prix, c'est vrai que 23 euros 90, ce n'est pas du tout donné pour un roman mais en plus de n'avoir que des bons avis il est publié dans une maison d'édition qui ne demande qu'à s'agrandir et n'est pas un bouffe tout du type hachette ET surtout c'est écrit par une française ! En plus de cela il y a très peu d'espace entre les chapitres ils commencent dès le début de la page, c'est écrit assez petit et ça fait 564 pages donc pour moi vous en avez pour votre argent et au pire faites comme moi demandez le pour votre anniversaire, noêl etc... 

 

 

Note: 15/20

Coup de coeur ! 

 

Lecture qui rentre dans le challenge Bit-Lit 2012 et Romance Paranormale

Bit-lit-2012--logo1-    Challenge-cat-bones-copie-1

 

 

 

Toutes les chroniques ICI


Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:14

couv64925742

 

 

Résumé:                                                                 

 

   Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve.
Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve...

 

 

Mon avis:

Voilà donc un tout petit roman qui me faisait envie depuis quelques semaines, toute la blogosphère me disait de le lire alors j'ai craqué ! La couverture quant à elle est superbe même si je dois admettre avoir une eptite préférence pour la version anglaise.

 

 

Nous nous retrouvons donc à Edimbourg lors de la naissance de Jack et il s'avère que c'est le jour le plus froid du monde; les clochards meurent et ceux qui osent sortir perdent forcement des membres. Docteur Madelaine est en train d'aider la mère de Jack, à accoucher, une mère qui souhaite se débarasser de son enfant au plus vite et partir en le laissant à Madelaine. Cependant, à cause du froid le coeur de Jack gèle et il ne suffit plus à faire circuler son sang, le docteur très douée en invention lui greffe une horloge au coeur qu'il devra garder toute sa vie. Le temps passe, Jack ne se fait pas adopter car les gens sont répugnés par son horloge coeur. Madelaine souhaite le garder en dehors de l'horrible vie exterieure, mais le jour des 10 ans de Jack comme promis elle l'emmène en ville. Jack va croiser la belle petite chanteuse andalouse myope et en tomber tout de suite amoureux. Chez eux, Madelaine lui explique que jamais il ne doit tomber amoureux sinon sa vie sera en danger de mort. Pourtant Jack ne pense qu'à une seule chose retrouver la petite Andalouse coûte que coûte...

 

Jack que  le lecteur finit par connaitre par coeur puisqu'on le voit grandir, est tout simplement innocent, il ne sort jamais il ne connait donc rien de la vie. C'est pour cela que l'on souffre avec lui des moqueries des enfants et du rejet des adultes vis à vis de son horloge coeur. Nous nous mettons facilement à sa place lorsqu''il découvre la jalousie ou l'amour. Miss Acacia,la petite andalouse m'a beaucoup moins plu, on la voit faire souffrir notre jeune héro et on a finalement toujours peur que ça finisse mal pour Jack à cause d'elle.

 

L'écriture de Malzieu est très originale, elle est poétique tout en étant drôle. J'ai d'ailleurs un passage préféré: Jack a deux amies prostituées avec qui il parle lorsqu'il est jeune, elles lui apprennent plein de mots sans leur en donner la définition celui qu'il préfère est cunnilingus et il décide d'appeler son hamster comme ça.

 

En bref, j'ai passé un très moment en lisant ce petit conte, je me suis retrouvée projetée dans mes propres souvenirs douloureux en amour. On ne peut pas rester indifférent devant une telle histoire qui ne peut que toucher le lecteur. Je le conseille fortement mais pas à ceux qui ont eu des histoires d'amour très douloureuses car j'en ai fait les frais en lisant ce roman, il nous renvoit vraiment dans notre propre passé...

 

 

Note: 14/20

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:54

Vampire Acad my tome 6 Sacrifice Ultime Richelle Miad

 

 

 

Résumé:

Un meurtre. L'amour. La jalousie. Et un dernier sacrifice. La Reine est morte et le monde des Moroï ne sera plus jamais le même. Rose attend une exécution injuste et une seule personne est capable de l'en empêcher. La jeune dhampir ne peut compter que sur les deux hommes de sa vie, Adrian et Dimitri, pour la retrouver. Dans cette situation inextricable, Rose aura besoin de l'aide de ses ennemis et de remettre en question la confiance qu'elle portait à ceux qu'elle croyait de son côté. Et si, pour retrouver la liberté, Rose devait sacrifier ce qu'elle a de plus cher au monde ?


Mon avis:

Nous voilà donc dans le tout dernier tome des aventures de Rose et il faut dire que la fin du tome précédent ne nous donnait qu'une envie se jeter sur tome ci ! Encore une couverture magnifique, je dirais même la plus belle de tous les tomes. 

 

Après une fin sur mes chapeaux de roues nous retrouvons donc Rose en prison ! Mais pas pour longtemps car ses amis décident de la faire évader afin d'obtenir plus de temps et découvrir le vrai meurtrier de la reine. Voilà donc Rose en cavale mais pas accompagné de n'importe qui, Dimitri qui a accepté d'aider à cette évasion et donc à renoncer à son liberté en plus de Sydney obligée de les aider à cause d'Abe le père de Rose. Rose ne va pourtant pas accepter de rester cacher sans rien faire car la reine lui a fait passer un message avant sa mort, Lissa aura un frère ou une soeur ce qui lui permettrait d'accéder au trône. De leur côté, Lissa, Adrian et Christian enquêtent. Mais comme toujours rien ne se passe comme prévu... 

 

J'ai été très contente de retrouver Rose, un personnage haut en couleur qui dans ce tome cette fois fait enfin un choix et ne pense pas qu'à elle. Et se dévoue complétement à Lissa même si la présence de Dimitri ne va pas vraiment l'aider. Dimitri qui m'avait déçue dans le tome précédent arrive à UN PEU se rattraper, lui qui était mon chouchou m'est devenu un peu énervant je dois admettre que mon petit préféré est Adrian à présent et je suis très contente que dans le spin-off de VA lui ai une place importante car il l'a mérite. Dans ce tome il faut admettre qu'il lui arrive assez de mésaventure comme ça. Lissa, elle, mûrit énormémenr dans ce tome, sans Rose elle doit se retrouver face à elle-même et l'esprit. 

 

En bref, j'ai beaucoup aimé ce tome même si ce n'était pas le meilleur pour moi (le tome 3 !). Richelle Mead arrive toujours à une étonner malgré une fin facilement prévisible, sans parler du fait qu'on m'ait spoilé la fin ! J'espère cependant que Richelle Mead fera beaucoup mieux comme fin pour sa série Succubus, ce dont je ne doute pas d'un côté. Assez triste de quitter cette saga, j'ai hâte qu'elle nous sorte sa nouvelle prévu pour l'année prochaine car étant donné que Succubus est terminé et que Cygne Noir aussi (surtout que c'est sa série la moins bien !). 

 

Pour ceux qui n'ont a pas commencé VA j'ai envie de dire mais qu'est-ce que vous faites?? Dépêchez-vous d'aller découvrir cette superbe saga !! 

 

Note: 16/20

 

 

Musique écoutée en lisant: 

Lecture qui rentre dans le challenge Bit-Lit 2012 et Livraddict 2012
Bit-lit-2012--logo1-    bitlit

 

Toutes les chroniques ICI

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 11:37

La confr rie de la dague noire tome 2

 

Résumé:

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d’entre eux, car il est victime d’une terrible malédiction : son démon peut s’éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l’entourent.

Pourtant, lorsqu’il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut. 
Quant à Mary, atteinte d’un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n’est à ses yeux qu’une douce illusion. Tout va changer lorsqu’elle rencontrera les guerriers de la Confrérie… et surtout Rhage


Mon avis:

Tout d'abord comme toujours nous avons le droit à une couverture et un titre très explicite ce qui malheureusement pour ma part ne donne pas envie de lire le roman (même si je sais que cette série est géniale !), je pense que beaucoup de lecteurs ne s'attarde pas sur cette série à cause de ça principalement. En tout pour ma part je sais que si on ne m'avait pas offert le premier tome, je n'aurais JAMAIS acheté le livre ! 

 

Comme vous le savez (ou pas) les romans de la confréries sont toujours basé sur un membre différent à chaque tome. Donc après Kolher nous avons le droit à Rhage, que j'attendais impatiemment ! Donc Rhage a malheureusement depuis plus d'un siècle été maudit par la Vierge Scribe (créatrice de tous les vampires) et doit donc faire très attention. Cette malédiction est un dragon, je m'explique, chaque fois que Rhage perd le contrôle de lui-même que ce soit sexuellement ou lors d'un combat il se transforme en ce monstre qui détruit tout sur son passage et ne fait pas la différence entre ses amis et ses ennemis. Afin de calmer l'appétit de ce monstre, Rhage doit toujours chercher la bagarre et coucher avec un grand nombre de femmes. Puis un jour par hasard il rencontre Mary et bam le coup de foudre ! Sauf que Mary a un gros problème, elle a un cancer ce qui va creuser un grand fossé entre nos deux amoureux. Sans parler de M.X qui a maintenant décidé d'éradiquer en premier la Confrérie afin de pouvoir tuer tous les vampires existant sans avoir de problème. 

 

Alors c'est assez drôle car comme dans le premier tome je n'avais pas vraiment apprécié Kolher et dans celui-ci c'est Mary que je n'ai pas aimé. Est-ce dans chaque couple de la Confrérie il y en aura toujours un qui m'énerve? Alors Rhage personnage principal de ce tome est finalement très tourmenté à cause de sa malédiction, ce qu'on ne pouvait vraiment pas deviner au premier abord étant donné qu'il s'amuse tout le temps à écumer les bars et draguer des humaines. Mais cette malédiction le pèse beaucoup plus qu'on le pense et on découvre donc un "beau gosse" à l'âme torturé. Craquant? Pas tant que ça j'ai apprécié Rhage mais n'ai pas été sous le charme pour autant. Mary, elle, par contre m'a beaucoup énervé dans ce tome, ok elle a une maladie qui risque de la tuer mais cela quand même d'elle une emmerdeuse. "Oui Rhage je te veux, oh et puis non, et finalement si... " c'est ma brève description de Mary, un personnage incertain qui change d'avis et d'opinion toutes les cinq secondes et qui malgré tout est quand même très très égoïste. 

 

Mais il manque quelque chose d'important dans ce tome, je dirais même primordial ! Kolher et Beth !! On ne les aperçoit que deux fois seulement dans le tome et c'est vraiment dommage étant donné que le lecteur s'attache au couple en lisant le premier tome. Beth m'a beaucoup manqué, j'espère que qu'ils auront une place un peu plus importante dans d'autres tomes.  Il y a cependant un autre couple que Rhage/Mary dans ce tome, il y a le commencement de l'histoire entre Zadiste et Bella qui donne envie de lire le tome suivant (consacré à ces deux-là). 

 

J.R Ward nous offre une fin incroyable, on s'imagine dès le début comment ça va se finir et pourtant elle arrive à faire un retrournement de situation pas possible ! J'ai failli verser ma petite larme ! Même si la fin est seulement sur le couple Rhage/Mary et que l'histoire de derrière pleine d'action ne se termine ce qui est assez gênant tout de même. 

 

En bref, j'ai passé un très moment même si j'ai une légère préférence pour le premier tome je ne saurais expliqué pourquoi. J'ai vraiment hâte de lire la suite pour en apprendre plus sur Zadiste ! 

 

Note: 14/20

Cela me fait donc ma première lecture qui compte le challenge Romance Paranormale et le deuxième pour le challenge Bit-lit 2012

 

Musique écoutée avec:

Toutes les chronques ICI


 

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:50

Hunger-Games--T3---Suzanne-Collins

 

Résumé:

      Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

 

 

Mon avis:

Tout d'abord une très belle couverture comme toujours qui symbolise parfaitement l'histoire tout comme le titre. Alors je dois dire que j'ai mis un certain temps avant de me lancer dans se dernier tome par peur d'être déçue et surtout de quitter cette saga unique ! Mais je l'ai fait et je ne regrette pas ! 

 

Nous retrouvons donc Katniss juste après son enlèvement de L'Expiation salement amoché et bourré de médicaments. Le district 12 a été bombardé, il ne reste qu'une centaine de survivants qui ont été recueillit dans le district 13. Sa mère, Prim et Gale y sont aussi. Le district 13 n'attend qu'une chose: voir son geai moquer s'élever afin de mener LA révolte ! Katniss est cependant perdu, elle est furieuse contre le 13 pour l'avoir sauvée au lieu de Peeta. Et elle se pose surtout beaucoup de questions le concernant, où est-il et surtout si il est en vie. Mais très vite un spot télévisé du Capitole va apparaitre avec Peeta en grande forme qui supplie un cessez le feu. Mais la révolte est déjà allez trop loin et Katniss décide enfin de la mener et d'allez récupérer Peeta. Sauf qu'une fois celui ramené au district 13, tout ne se passe pas comme prévu... Peeta a changé et il va pourtant falloir mener cette bataille à bien avec ou sans Peeta. 

 

Dans ce tome Suzanne Collins arrive à nous faire changer d'avis sur presque tous les personnages et je l'acclame pour ça. Contrairement à tous les autres tomes où j'admire Katniss pour son incroyable courage, cette fois elle m'a exaspéré un bon nombre de fois. De nombreux gens mourraient pour elle et pendant ce temps là elle se demandait qui choisir entre Gale et Peeta... Donc mon avis a radicalement changé sur elle dans ce tome, même si a la fin j'ai retrouvé la Katniss que j'aimais. Peeta, quant à lui, et bien on ne peut pas dire grand chose sans spoiler à max mais il est différent et ça fait un grand grand choc, surtout pour moi qui l'adorais ! Gale, le personnage auquel je ne me suis jamais vraiment accroché est le seul à rester le même. Donc un Gale toujours un peu ennuyant. Prim, elle, grandit beaucoup dans ce tome suite à la destruction du district 12. 

 

Ce tome pour moi est le plus sombre ce qui rend d'autant plus accro le lecteur. De nombreux morts sont présents encore plus que dans le 1 et ça nous heurte. Je pense que Suzanne Collins a vraiment voulu nous aider un aspect de guerre dans ce roman, ce qu'elle a réussi avec brio ! Le lecteur est secoué dans ce mouvement et on s'imagine totalement dedant. Jusqu'au dernière pages je ne savais absolument pas ce qui allait se passer, ce qui fait énormément plaisir parmis ces YA dont on devine la fin dès les 10 premières pages. J'espère que Suzanne Collins nous fera le plaisir de sortir de nouveaux romans dans les prochaines années à venir, bien sûr ce ne sera pas une idée aussi géniale que Hunger Games (quoi que...) mais sa plume mérite franchement plus qu'un coup d'oeil ! 

 

En bref, pour moi le meilleur des trois tomes ! Je suis vraiment triste de quitter ces personnages, cette histoire, cette saga. Mais elle se finit en beauté ce qui est bien mieux qu'une saga qui s'étend trop (je pense surtout à Anita Blake). Alors j'ai vraiment hâte de voir le film pour me replonger à nouveau dans cet univers. Et si j'ai un conseil à vous donner pour lire ce dernier tome c'est de prendre son temps. Ce genre d'histoire se savoure, si on la dévore en même pas une journée on sera déçu je vous le promet SAVOUREZ c'est le dernier tome quoi !

Alors si vous n'avez pas encore craqué pour cette saga mais... Qu'est ce que vous faites là?? Courez dans votre librairie now !! 

 

Coup de coeur ! 

Note: 17/20

 

Musique écoutée avec: 

Toutes les chroniques ICI

 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 19:41

Anonymous-Poster.jpg

 

 

Résumé:

C’est l’une des plus fascinantes énigmes artistiques qui soit, et depuis des siècles, les plus grands érudits tentent de percer son mystère. De Mark Twain à Charles Dickens en passant par Sigmund Freud, tous se demandent qui a réellement écrit les œuvres attribuées à William Shakespeare. Les experts s’affrontent, d’innombrables théories parfois extrêmes ont vu le jour, des universitaires ont voué leur vie à prouver ou à démystifier la paternité artistique des plus célèbres œuvres de la littérature anglaise. 
A travers une histoire incroyable mais terriblement plausible, "Anonymous" propose une réponse aussi captivante qu’impressionnante. Au cœur de l’Angleterre élisabéthaine, dans une époque agitée d’intrigues politiques, de scandales, de romances illicites à la Cour, et de complots d’aristocrates avides de pouvoir, voici comment ces secrets furent exposés au grand jour dans le plus improbable des lieux : le théâtre…

 

Mon avis:

J'ai la chance d'avoir un père cinéphile qui m'emmène régulièrement au cinéma donc voici donc le film que j'ai vu hier dans le beau quartier latin ! 

 

Je ne sais pas si vous connaissez cette histoire (en tout moi je ne connaissais) sur Shakespeare. Mais il y aurait une grande controverse par rapport à cet auteur en effet beaucoups d'historiens disent que William Shakespeare n'était qu'un nom mais pas celui de l'auteur. Ces oeuvres signé de Shakespeare n'aurait pas été écrit par celui-ci mais par un noble. Et de ce temps écrire du théâtre quand on était un noble était juste impossible ! Un livre a même été écrit sur cette controverse ici

 

Nous voilà donc plonger dans cette histoire de controverse qui nous vraiment douté à la fin sur la réelle existence du poète William Shakespeare (qui dans le film est un acteur analphabète). Ce film se révèle très intéressant si cette histoire s'avère être vrai et bien le vrai Shakespeare vivait dans une de ces pièces, l'histoire est invraisemblable mais tient debout. C'est incroyable, on a l'impression de voir une pièce de Shakespear au cinéma.

 

Bref je ne vous en dit pas plus à part je passé un très bon moment, il faut cependant s'accrocher il a beaucoup de remonter dans le temps ce qui perturbe un peu le spectateur.

 

Note: 13/20 

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 22:02

111023114319193715

 

 

Résumé:

 

Ça, c'est tout moi ! Aucune vie sexuelle pendant des mois, et d'un coup, tous les obsédés de l'Outremonde se mettent à me courir après...
Eugenie Markham est chaman. Dotée de grands pouvoirs, elle exerce un fructueux business en bannissant de notre monde les Faës et autres esprits qui s'y aventurent. Engagée pour retrouver une ado enlevée dans l'Outremonde, Eugenie découvre une prophétie qui met au jour des secrets bien gardés de son passé et lui réserve de très désagréables perspectives d'avenir ! Eugenie a beau manier la baguette avec autant d'assurance que le flingue, il lui faut des alliés pour une telle mission. Elle aura Dorian, un roi Faë séducteur avec un faible pour le bondage, et Kiyo, un magnifique changeforme.

 


Mon avis:

J'avais vraiment hâte de lire cette toute dernière série de Richelle Mead que je ne connaissais pas (honte à moi je sais) et que j'avais abandonné il y a 1 an. J'en ai donc profité pour retenter cette lecture en la voyant en LC sur livradict. La couverture n'est vraiment pas mon style par contre.


Nous voilà donc dans un nouvel univers de Richelle Mead où il n'y a ni anges, ni succubes, ni vampires mais Faës. Nous faisons donc la connaissance d'Eugenie, une chaman qui gagner sa vieen chassant les Faës et autres esprits dans l'Outremonde. Cependant, là voilà engagé dans une mission assez différente de d'habitude il s'agit de retrouver une adolescente qui a été enlevé il y a 3 ans dans l'Outremonde. Malheureusement cette mission ne se passe pas comme prévu, son équipe de sauvetage est désarmé par un roi, Dorian. Qui lui propose son aide en échange d'un petit passage par la case chambre à coucher, ce qu'Eugenie refusera. Et ce qui fera que sa mission chez le kidnappeur échoue et pire encore elle apprends des vérités sur son passé. Il s'avère que les Faës ces êtres qu'elle déteste sont de la même race qu'elle, son père serait le Seigneur de l'orage, un Faë dont le but était de prendre possession du monde des humains. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, elle apprends aussi qu'une prophétie la concernant sur le fait qu'elle metterait au monde l'enfant qui arriverait à faire accomplir le dessein du seigneur de l'orage. Voilà donc tous les mâles de l'Outre Monde qui débarque chez elle afin de lui faire un enfant et pas d'une gentille façon. C'est ainsi que commence les ennuis et la "nouvelle vie" d'Eugenie.

 

Eugenie est un personnage assez sympa avec une répartie incroyable, comme tous les personnages principaux de Richelle Mead, mais qui m'a cependant agacé à certains moments pour ne pas savoir ce qu'elle veut. Ce qui heureusement ne dure pas. Elle est courageuse et n'hésite pas à foncer dans le tas pour ses convictions. Kiyo, lui, un personnage que je n'ai pas beaucoup apprécié le mec trop beau, trop gentil, trop serviable, trop toutou. Très peu pour moi ! Mais il y a Dorian, et là c'est un personnage très intéressant, fasciné par le monde des humains ultra sincère et joueur c'est LE mec de ce roman. Je n'ai pas flashé sur lui n'exagérons rien mais c'est mon personnage préféré de cette série. 

 

En bref, j'ai passé un bon moment mais sans plus. Je dirais que sur les trois séries de Richelle Mead, c'est la moins bonne. Je n'ai jamais déjà été emballé par le monde des Faës mais étant donné que c'était du Richelle Mead (Succubus !!!) je m'attendais à beaucoup mieux ! Je lirai la suite par curiosité mais je ne suis pas hyper pressé puisque pour une fois Richelle Mead n'a pas fait une fin à couper le souffle. J'espère que cette série s'améliorera avec le temps. L'univers est très sympatique mais les personnages ne sont pas spécialement attachant hormis Dorian.

 

Je vous le conseille que si vous n'avez vraiment rien d'autres à la main, il y a des séries bit-lit qui mérite bien plus d'attention. 

 

Note: 12/20

 

Ce qui me fait mon tout premier tome de bit-lit de 2012

Challenge Bit-lit 2012: 1/7


 

Toutes les chroniques ICI

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • : Bientôt deux ans que je tiens ce blog et j'aime toujours autant partager avec vous mes passions, déception littéraires !
  • Contact

Lectures En Cours

9782330018726

 

couv25301802

 

Recherche

 

 

 

 

blog_se_nourrit_commentaire2.jpg

 

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

 

 

the fault in our stars by aninhat t-d5v9j4b
book-buying-ban

 

Dernier Coup De Coeur !

couv73822958

Chronique ICI !