Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 19:23

isaac-marion-vivants-193x300

 

 

Résumé:

R a une vie compliquée. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs ni de pouls. Mais il rêve.
R est un zombie et il est un peu différent.
Dans les ruines d'une ville à l'abandon, R rencontre une fille. Elle s'appelle Julie et elle est aux antipodes de ce qu'il connaît. Elle est vivante, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. Et c'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Jamais cela n'était arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts et défie la logique, mais il ne peut plus se contenter d'une existence vouée à la mort. Il veut respirer à nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.
Mon avis:
Une couverture simple et que je trouve pourtant superbe, Bragelonne s'est surpassé sur cette couverture qui convient parfaitement à l'histoire. Quant au titre, je dirais qu'il est encore mieux que la VO qui est "warms bodies" => "les corps se réchauffent". Je vous le dis tout de suite c'est un COUP DE COEUR ! 

Voilà donc une histoire innatendue et très originale, contrairement à un roman habituel de zombies on le personnage est un humain qui cherche à survivre cette fois c'est un zombie ! R est donc un zombie, qui vit avec une population (de zombies) dans un aéroport. Il fait partie des rares zombies qui parlent et peuvent aligner plus de 5 syllabes sans se stopper d'épuisement. Un jour, il part en expédition avec un petit groupe afin de se nourrir et d'en ramener aux autres. M son ami est lui aussi un zombie plutôt bavard et je dirais même drôle. Quand il trouve enfin des humains, R se jette sur le premier qu'il trouve et surprise ! Nous comprenons que quand un zombie mange le cerveau d'un humain il voit sa vie. Ainsi, il tombe amoureux de Julie l'amante de celui qu'il vient de tuer. Il va l'emmener dans l'aéroport et la faire passer pour un zombie en lui mettant de son sang sur son visage pour cacher son aspect humain, glamour hein ! Cependant il ne peut pas la garder indéfinimement, elle souhaite rentrer chez elle, les zombies commencent à s'interroger et Julie ignore qu'il a tué son amant. C'est ainsi que va commencer l'atypique histoire de R et Julie. 

R est un personnage vraiment très intéressant et profond que j'ai ADORE ! Romantique malgré son aspect de zombie et possédant de l'espoir. Dans ce roman nous avons accès à ses pensées qui s'approche parfois de philosophie. Julie, elle, répresente la vie en elle-même courageuse et belle, elle transforme le monde de R. M quant à lui est un personnage très drôle qui à mon plus grand plaisir gardera sa petite place dans tout le livre. 

En bref, il n'y a pas besoin d'aimer les romans de zombies pour lire ce roman. C'est un hymne à la vie, avec un soupçon d'amour et de philosophie. Je suis vraiment heureuse d'avoir découvert Isaac Marion, j'espère qu'il a l'attention d'écrire un nouveau livre très bientôt que je commencerai sûrement en VO. 
Je vous conseille donc ce livre si... si vous êtes un bon lecteur tout simplement ! Je ne vois vraiment pas comment on ne peut pas aimer, la dernière page m'a laissé des étoiles plein les yeux et le seul petit défaut que je pourrais faire c'est à moi même tout simplement parceque je l'ai lu trop vite. Ca faisait un moment que je n'avais pas eu un coup de coeur et je suis heureuse que ce soit tombé sur celui-ci ! 

Note: 17/20 COUP DE COEUR !
Citation favorite: "Toutes les vacheries que les gens se font... Si ça se trouve, tout ça n'est qu'un moyen d'étouffer ta propre voix. D'éliminer une bonne fois pour toutes les souvenirs sans avoir besoin de te tuer."

Musique écoutée avec:

 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 20:42

9782290337684-copie-1.jpg

 

Mon avis:

Je n'ai lu que le second livre qui est une représentation d'Utopia, une ville imaginaire et parfaite créer par Thomas More pour critiquer l'Angleterre. Je dois admettre qu'une lecture complétement basé sur de la description est vraiment dure mais certains passages m'ont vraiment plu avec des leçons de vie très intéressante. Thomas More arrive à créer un "monde parfait" totalement réaliste et probable. 

Je vous le conseille si vous avez du courage et que vous aimez les classiques. 

 

Note: 11/20

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 20:32

1162565-1310631.jpg

 

Résumé:

Dans un monde post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions. A16 ans, Béatrice issue de la faction des Altruistes doit choisir sa nouvelle appartenance, pour la vie ! Cas rarissime, ses tests d'évaluation lui donnent le choix : elle est divergente... Elle doit cacher ce secret, susceptible de la mettre en danger de mort...

Mon avis:
Une très belle couverture, avec au centre le symbole des Audacieux qui correspond très bien à l'histoire. J'avais plus que hâte de commencer ce roman où presque tous le monde avait un coup de coeur en le lisant. Ca n'a pas été mon cas malheureusement même si j'ai beaucoup apprécié ce roman.

Nous nous retrouvons donc dans une dystopie où la population est divisé en 5 factions, Les Audacieux, Les Faternels, Les Altruistes, les Erudits et les Sincères. Notre héroïne, Tris, est une Altruiste et elle vient de fêter ses 16 ans pour cette occasion elle doit passer le test où on déterminera sa faction. En le passant, on lui apprend qu'elle est une Divergente et qu'elle doit garder ça secret. Ainsi elle choisit donc les Audacieux et quitte donc sa famille pour une nouvelle faction qui totalement contraire à celle de son origine. De plus elle apprend que seulement 10 novices seront acceptés, les autres deviendront des sans-factions, la pire situation. Tris va donc devoir faire preuve d'un grand courage pour réussir et va aussi découvrir l'affreuse vérité sur la Divergence et ce qui se trame...

Tris est un personnage très courageux qui pour moi mérite amplement sa place chez les Audacieux. L'histoire au début ne m'a pas du tout emballé, je croyais qu'on enchainerai sur la divergence et puis non. Il a fallu attendre le moitié pour que commence à accrocher, à partir de ce moment là les évenement s'enchainent extremement vite et on ne peut tout simplement pas s'ennuyer ! Cette histoire pleine d'action est soupoudrée d'une pointe d'amour, juste ce qu'il faut.
Cependant, la fin m'a malheureusement légerement projeté dans Delirium ce qui m'a déçue, mais bon une dystopie ne peut que ressemble à une autre dystopie. La fin est prévisible mais nous laisse sur notre fin, à mon grand étonnement j'ai changé d'avis en cours de lecture et je lirai avec plaisir la suite de cette histoire. "Suite prévue à l'automne 2012 !" heureusement que ça n'a pas été un coup de coeur, sinon je me serai mordue les doigts ! 

Hâte de lire cette suite qui s'annonce pleine d'action comme ce tome 1 ! 

Je vous conseille ce roman si vous aimez les dystopies, plus dans le type de Delirium que de Hunger Games.
Note: 15/20
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 20:36

Les-Vampires-de-Chicago-1---certaines-mettent

 

Résumé:

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait.
Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…
J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi. Ça va saigner !

 

 

Mon avis:

Je commence comme toujours par la couverture, très belle et encore une fois correspond parfaitement au personnage. Le titre (du tome) par contre ne me parle pas du tout, beaucoup de personnes sur des sites disent l'adorer ce que je ne comprends pas...

 

Nous débutons donc l'histoire par Merit qui se fait agresser. En se faisant ramener chez elle, par ses sauveurs, on lui apprends qu'elle est devenue un vampire. Assez ironique pour une fille qui détestait cet engouement pour ces créatures, qui ont fait leur come back (oui comme dans True Blood) depuis maintenant 1 ans. Les vampires sont tous reliés par une maison, elle se retrouve donc dans celle des Cadogan, la plus détesté car la seule qui boit encore du sang humain. De plus son créateur, le maitre de la maison est plus que séduisant hormis son arrogance. Pourtant un meurtre est commis et la victime se trouve avoir beaucoup de ressemblances physiques avec Merit. Son agression était donc une tentative de meutre, mais par qui? Des menaces de mort vont suivre... Mais qui est donc la taupe? 

 

Le personnage de Merit est assez complexe, étant donné qu'elle vient d'une famille riche et connu elle est comme rejeté socialement même dans son passé d'humaine. Le fait de devenir un vampire va ne certainement pas arranger ses relations tendues avec son père, grand businessman. Néanmoins sa personnalité n'est pas encore assez fouillée pour ce faire une idée totale dans ce premier tome. Mallory, sa meilleure amie et collocataire est une vraie maman pour Merit, je trouve ce personnage très intéressant surtout après la "révélation" (je ne vous en dit pas plus ;)) Passons à Ethan, qui est LE mâle de l'histoire qui m'a plus énervée que charmée, il est censé être un vampire puissant pourtant il ne se bouge jamais et croit toujours tout acquis. Bref... Pour finir je vais parler de Morgan (il y a d'autres personnages principaux mais je ne vais pas tous les faire quand même), un vampire de la maison Navarre qui est est second (si le maitre de se maison meurt c'est lui qui en devient le possesseur) tout a fait charmant qui cherche sans cesse à obtenir Merit, pour une raison que nous ignorons encore. C'est mon chouchou de cette histoire, il est léger et ne se prend certainement pas la tête. 

 

En bref, ce premier tome est une réussite, l'auteur arrive à nous tenir en haleine jusqu'au dix dernières pages et à nous étonner. Les lecteurs qui ont réussit à deviner la fin sont vraiment très très fort (en fait je pense que personne n'a deviné !) J'ai hâte de m'attaquer au tome 2 pour retrouver Merit qui nous donne un bon coup de fraicheur dans tous ces romans bit-lit qui se ressemblent beaucoup ! 

 

Note: 15/20

 



 

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 19:38

 

 

un-blog-trop-mortel-copie-1.jpg

 

 

 

Résumé:

Je m'appelle Allison Hewitt.

Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m'accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S'il existe vraiment.

Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez...

Aidez-nous !

 

 

Mon avis:

Je commence donc par la couverture que je trouve juste parfaite, elle correspond totalement à l'histoire et au personnage d'Alisson qui adore utiliser les hâches en tant qu'armes. Malheureusement le titre est tout sauf accrocheur, si je ne m'étais pas penché un peu plus sur ce roman je ne l'aurais pas acheté. Nom trop stupide comme L'été où je suis devenue jolie à mon goût.

 

Nous suivons donc Allison Hewitt qui a réussi à trouver du réseau internet et coincé avec ses collègues dans une pièce décide de raconter son histoire. L'idée de blog est orgininale et j'ai été très contente que la narration soit bien faites magré le fait que ce soit un blog. Comme dans tout roman post apocalyptique, les zombies ont dépassés le nombre d'humains et notre héroine est plus que courageuse. Le début est une lettre qui nous apprends qu'Alisson est morte et que la société humaine a reprit son cours. Le blog va donc permettre de comprendre pourquoi et comment. Alisson n'aura qu'un réel but, ce sera de retrouver sa mère.

 

Les personnages sont tous assez spécials dans leur genre et Madeleine Roux a très bien représenté la race humaine, que ce soit gentils débiles ou égoistes. Allison est un personnage très rude et qui a énormément de courage. Cependant de tous les personnages je ne me suis attachés qu'à deux, qui sont Julian et Renny. Renny jeune homosexuelle noire, avec un caractère plus que trempée que j'adore tout simplement. Quant à Julian, un personnage touchant qui m'a fait vraiment beaucoup de peines. Alisson n'est pas un être dénuée de sentiment puisqu'elle tombera amoureuse mais tout ce qu'elle fait même au niveau de l'amour est brutal. Le point négatif est que les personnages qui laissent des commentaires ne sont pas assez développés et je trouve ça vraiment dommage en particulier pour Issac qui est présent du début à la fin.

 

La fin est assez étonnante et me laisse avec plein de questions ou plutôt une, ce qui m'a un peu agacée. Sinon l'histoire était plutôt logique, je dis plutôt car certaine sitations sont un peu "too mutch". Ce roman ne m'a pas du tout fait peur, donc oubliez la lecure spéciale Halllowienne ! Si vous n'avez pas encore lu de romans de post apocalytique, je vous le conseilles fortement puisqu'il ne fait pas peur, rien de gore et que la mort a force d'être présente ne dérange pas le lecteur. Je m'attendais vraiment à autres chose mais je ne suis pas déçue pour autant, j'ai passé un agréable moment en compagnie d'Alisson. Si je vois un autre Madeleine Roux dans une libraire je n'hésiterais pas, j'aime beaucoup son style d'écriture.

 

 

 

Note: 14/20

 

 

 

 

Vidéo fan trailer (Merci à Sophie !)

 


 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 19:04

je suis une légende

 

Résumé:

En 1976, Robert Neville, est le dernier être vivant sur cette Terre. Il est le seul à avoir résisté à une pandémie transformant les gens en vampire. Chaque journée est pour lui un combat contre ce fléau et ses anciens amis qui cherchent maintenant à le tuer.
Peu à peu, il s'y habitue et commence à étudier en profondeur comment éradiquer "la maladie" en espérant trouver de la compagnie dans ce monde post-apocalyptique.

 

Mon avis:

La couverture que j'ai mise n'est pas la même que celui que j'ai et j'en suis bien contente car je peux vous dire une chose à part le titre et quelques minuscules détails, ce roman n'a AUCUN rapport avec le film ! Je dirais même être contente de ça car ça m'a permi de me plonger totalement dans le roman sans en deviner la fin.

 

L'histoire commence donc avec Robert Neville, qui, depuis 3 ans fait face à une épidémie de vampire (et non de zombies comme dans le film). Il a perdu sa femme dans cette épidémie et se retrouve donc seul. Chaque jour est une répétiton, mettre des gousses d'ails à ses fenêtres, voir si rien n'est cassé etc... Un beau jour au loin d'une rue en pleine journée il aperçoit une femme, une femme vivante étant donné qu'elle peut se promener au soleil! C'est ainsi que la vie de Robert va basculer et pas vraiment en bien...

 

Les personnages sont totalement différents du film, Robert est un blond aux yeux bleu (comparé à Will Smith c'est... assez drôle), il n'y a pas de femme avec un enfant qui apparait dans l'histoire et le chien eh bien... c'est juste un chien. Pourtant je ne suis vraiment pas déçue de ce roman, Richard Matheson arrive parfaitement à faire ressentir au lecteur cette solitude qui pèse tant, au point qu'à l'arrivée du chien on en est tout retrourné aussi. Néanmoins l'ambiance est moins sombre que dans le film et je n'ai eu peur qu'au début car je pensais que c'était la même histoire. Bien au contraire je me suis attachée aux vampires qui rodent le soir devant chez Robert Neville, surtout à la fin. 

 

La fin est vraiment poignante, on ne s'y attends vraiment pas et c'est ce que j'espère toujours en débutant un livre. La fin est le dernier souvenir qu'on a d'un livre c'est pour ça qu'il ne faut certainement pas la louper. Et ici, l'auteur ne l'a pas du tout loupé et nous explique même le titre du livre. 

 

En bref, je ne dirais pas si vous avez aimé le film vous aimerez le roman puisque que comme vous l'avez compris ils n'ont aucun rapport. L'écriture est fluide et fait très adulte ce qui fait vraiment du bien après avoir lu que des YA ou milady. Si vous avez envie de vous évader, sans avoir peur et de comprendre pourquoi cet auteur est devenu connu grâce à ce livre n'hésitez pas ! Mais je vous préviens seulement que la première partie du livre n'a presque aucun dialogue étant donné que Robert est seul. Ce qui ne m'a absolument pas dérangé pour ma part.

 

Note: 13/20

 

Musique écouté avec:


 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 21:13

images.jpg

 

Résumé:

Il fallait que ça finisse par arriver. Le pseudo « la faucheuse rousse » est maintenant associé à un visage que tout le monde a appris à reconnaitre et il est de plus en plus difficile de faire des descentes pour châtier les méchants vampires quand ceux-ci vous repèrent à 3km. En plus, c’est devenu une mode mais quelqu’un semble encore en vouloir à la vie de Cat. Naturellement, pour ne pas être en reste, Bones devient la cible d’une vampire vengeresse de son passé. Décidément, on ne peut plus filer le parfait amour tranquille...

 

Mon avis:

La fin du tome 2 donnant très envie j'ai donc entamer avec impatience ce tome 3 ! La couverture comme toujours très belle et le titre toujours avec le mot "tombe".

 

Après l'assaut chez Ian, Cat est plus qu'en danger. Tous les vampires connaissent la description de la Faucheuse Rousse et chacune de ses missions devient de plus en plus difficile. Cependant Bones va tenir sa promesse et transformer un des soldats de l'équipe de Cat en vampire, mais qui ce sera? Haha mystère mais ce n'est pas très difficile à deviner. La relation entre Bones et Cat se passe vraiment bien mais comme dans tout les Jeaniene Frost, il y a un retournement de situation et il s'avère que Bones a un ennemi mortel et une "taupe" parmis ses très bons amis...

 

Dans ce roman, Cat accepte plus sa condition de mi-vampire et se laisse même complétement aller à celle-ci par moment. Notre petit couple préféré file le parfait amour même si Tate se fait beaucoup plus présent et assume maintenant totalement ses sentiments pour Cat au point de lui dire je t'aime devant Bones. Y en a un qui cherche à se faire tuer non? Justina, la mère de Cat, commence à devenir de plus en plus clémente avec sa fille et son "sale animal". Mon petit préféré de ce tome est Juan notre espagnol pervers qui va prendre un tout nouveau tournant avec ce tome. 

 

Beaucoup de moments nous laisse frustré, comme la vraie demande en mariage de Bones à Cat qui est perturbé et qui n'est pas à nouveau évoqué dans ce tome ! Mince alors ! Je veux voir ces deux-là se marier !! La fin pour une fois ne donne pas envie de se précipiter sur la suite même si c'est ce que je vais faire ;)

 

En bref encore un très bon tome, qui s'avère plus sombre que les précédents mais à mon plus grand bonheur. Chaque tome reflète un sentiment humain qui est développé sur tout le fil de l'histoire. Pas de grandes surprises mais j'ai passé à un nouveau un très bon moment aux côtés de Cat et Bones. 

 

 

Citation favorite: " Mais l'amour a parfois ses raison, il est inutile de chercher une explication"    

Note: 15/20

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 12:23

245516545

 

Mon avis:

Aimant beaucoup la série L'épouvanteur je n'ai pas hésité à me procurer ce petit recueil de cinq nouvelles sur les personnages principaux. La couverture est toujours fidèle à la série et je trouve toujours que le roman ressemble à un carnet ce qui est parfait.

 

Nous retrouvons donc dans ce très court roman, John Gregory où son histoire d'amour pour Meg est raconté, l'histoire de la première mort de la sorcière Dora, pourquoi Grimalkin cherche t'elle a tuer le Malin, le début de formation de sorcière d'Alice et un combat de Tom quand il était avec Bill Arkwright.

 

Je ne peux pas trop en parler sans faire du spoiler alors je conseille ce roman à tout ceux qui aiment la série l'épouvanteur ! J'ai passé un très bon moment qui permet d'attendre patientemment la sortie du prochain tome :)

 

Wow je n'ai jamais fait une chronique aussi courte mais c'est pour votre bien, moins on en sait mieux c'est !

 

 

Note: 14/20

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 16:45

vampire-academy,-tome-5---lien-de-l-esprit-205816

 

 

 

 

Résumé:

Rose rentre de Sibérie, l'amertume au cœur.

C'est l'heure de la remise des diplômes à l'académie et une nouvelle vie attend Rose et Lissa. Pourtant...

Pourtant Rose n'arrive pas à oublier l'homme qu'elle aime. Elle aurait dû trouver la force de tuer le monstre qu'il est devenu. La prochaine fois qu'ils se rencontreront, il ne lui laissera pas le choix: il fera d'elle sa compagne d'immortalité, qu'elle le veuille ou non.

 

Mon avis:

Comme toujours nous avons une très belle couverture et la fin du tome 4 ne pouvait que donner envie de lire cette suite...

 

Nous retrouvons donc Rose, qui a appris que Dimitri avait survécu à leur affrontement et qu'il était plus que décider à la tuer (contrairement au stupide résumé, comme toujours, qui dit qu'il va faire d'elle une Strigoï. Avec surprise on voit que Rose a donné une chance à Adrian (qui est devenu mon chouchou !) et qu'il sorte ensemble. Cependant Rose n'a pas oublié Dimitri et depuis qu'elle a entendu parlé d'une possibilité de rendre la vie à un Strigoï elle ne peut s'en débarasser. Mais la seule personne qui pourrait l'informer sur cette pratique n'est autre que Victor Dashkov qui a été enfermé dans une prison par Lissa et elle. Comment se procurer une information d'un détenu qu'il les détestes et qui n'aspire qu'à retrouver sa liberté? Le libérer.

 

Rose est plus agaçante que dans les anciens tomes, ce qui est assez étrange puisqu'elle avait murit dans le tome précédent. Un peu comme dans La Maison De La Nuit elle ne sait pas choisir entre deux hommes parfait qui l'aime plus que tout, ce qui est plus qu'énervant. Hormis ça Rose est toujours aussi drôle et elle sait toujours dans des situations terribles à cause de son franc parler. Lissa, elle, est un peu plus présente dans ce tome et est toujours séparé de Christian alors que ces deux-là sont toujours fous l'un de l'autre. C'est aussi avec le tome 3 le seul tome où on sort de l'académie et ça fait du bien de voir autre chose même si là ce n'est seulement que la Cour.

 

En bref, Richelle Mead nous laisse encore et toujours sur une fin terrible et le pire c'est qu'elle est plus que crédible et qu'on n'arrivera jamais à s'en douter avant d'arriver au moment pile. j'ai hâte de lire le tome 6, qui est le dernier tome (snif), quitter les personnages de VA vont me rendre triste mais je ne vais sûrement pas trop attendre pour le lire. Encore une nouvelle fois je vous conseille fortement de lire cette série si vous ne la connaissez pas encore, vous deviendrez vite accro ! Pas un coup de coeur mais un très bon moment une nouvelle fois.

 

 

Note: 15/20 

Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 18:01

Ephemere-Tome-1

 

Résumé:

L'humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies.
Mais qui pouvait imaginer le prix à payer?
Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n'est plus qu'un souvenir. Au nom de la survie de l'espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames.
Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n'a qu'une idée en tête: fuir.
Qu'importe l'amour que lui portent son mari et ses sœurs épouses. Quand on n'a que quelques années à vivre, la liberté n'a pas de prix.

 

Mon avis:

Je ne suis pas déçue de ce roman mais à force d'entendre qu'un livre est si fantastique si blabla on s'attends à quelque chose de formidable à un nouveau coup de coeur et puis finalement non. La couverture est sublime, l'histoire n'est pas sans intérêt mais une nouvelle fois comme Le Dernier Jour De ma vie je ne comprends pas du tout l'engouement pour ce livre.

 

Nous sommes donc dans un futur proche où le cancer a été éradiqué mais le prix a payer est cher, les hommes meurt à présent à 25 ans et les femmes à 20. Rhine vit dans une endroit mal famé avec son frère jumeau et elle va se retrouver dans un camion remplit de femmes. Elle fera partie de ces jeunes femmes enlevés dans le but de devenir des épouses à de jeunes riches en quête de descendance. Elle sera donc choisit avec deux autres, Jenna et Cécily. Enfermée dans un immense manoir en Floride son seul but sera de s'enfuir. 

 

Ce livre est dérangeant car le roman se passera en majorité dans le manoir et le lecteur ressent aussi le besoin de liberté et de voir autre chose. Le manoir m'est même devenu insupportable, Lauren Destefano arrive à créer une ambiance oppresante, on comprend bien que quand on sait que sa vie est comptée la liberté est très importante. Cependant l'idée n'est pas assez poussée pour que le roman soit un coup de coeur, j'ai apprécié ce roman mais pas plus que ça car on sent qu'il a été écrit pour les adolescents ce que je trouve très dommage. Ephémère ne va plus loin car il est classé pour adolescents alors qu'au contraire je pense qu'ils appréciraient un peu de différence parmis tous ces livres, malheureusement la différence ne va pas plus loin que l'univers qui semble se rapprocher de la dystopie.

 

Je recommande tout de même ce livre même si je préviens les futurs lecteurs à ne pas s'attendre à quelque chose d'incroyable, de formidable comme le disent nombreux avis. Je pense simplement qu'à force de dire qu'un roman est bien on se fait une trop grande opinion du livre pour finalement être déçu. J'espère que ce livre créera d'autres coups de coeur car il le mérite même si j'en ai pas eu. 

 

 

Note: 13/20

 

Musique écoutée avec:


 
Repost 0
Published by Les yeux plus gros que le temps - dans Chroniques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • Le blog de lesyeuxplusgrosqueletemps
  • : Bientôt deux ans que je tiens ce blog et j'aime toujours autant partager avec vous mes passions, déception littéraires !
  • Contact

Lectures En Cours

9782330018726

 

couv25301802

 

Recherche

 

 

 

 

blog_se_nourrit_commentaire2.jpg

 

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

 

 

the fault in our stars by aninhat t-d5v9j4b
book-buying-ban

 

Dernier Coup De Coeur !

couv73822958

Chronique ICI !